Age d'or Monistrol sur Loire
  • couloir jaune 1.JPG
  • entrée MdR.JPG
  • extérieur cantou.JPG
  • salon jaune.JPG
  • parc 1.JPG
  • église.JPG
  • couloir bleu.JPG
  • chateau 1.JPG
  • salon bleu.JPG
  • devant MdR 2.JPG
  • couloir violet 1.JPG
  • rue 2.JPG
  • couloir rose.JPG
  • fontaine sans eau.JPG
  • salon jaune 1.JPG
  • devant MdR 3.JPG
  • parc 2.JPG
  • Fontaine.JPG
  • derrière MdR 1.JPG
Dans le cadre des orientations et exigences posées par le Code de l’Action Sociale et des Familles, et plus particulièrement des articles L.312.8 et L.311.8 (loi n° 2002.2 du 02 janvier 2002), l’E.H.P.A.D. l’Age d’Or a pris la décision d’engager l’établissement dans la mise en place de l’amélioration continue de la qualité des pratiques et organisations de l’accompagnement des personnes âgées.

Ce dispositif d’engagement durable a pour but de garantir l’adéquation permanente des prestations offertes par  l’établissement aux besoins des personnes accueillies et à l’environnement, d’assurer la conformité réglementaire, mais aussi d’assurer l’avenir de l’établissement.

La Direction de l’établissement s’engage à promouvoir la qualité de l’accompagnement au travers des processus qui fondent les valeurs de l’E.H.P.A.D. :

•    Le respect de l’éthique des fondements et des valeurs de l’accompagnement de la personne âgée
•    La promotion et l’effectivité des droits de la personne contenues dans la Charte des Droits et des Libertés de la Personne accueillie (2003)
•    La primauté de la personne âgée dans l’accompagnement social, médical, paramédical, et psychologique ainsi que dans le volet animation en interne et externe à l’établissement
•    Un milieu et des moyens techniques garantissant la sécurité, le respect et le bien être de la personne âgée
•    Une qualité d’accompagnement et de relation avec les résidents et les familles,
•    Une logistique qui permet d’apporter une réponse appropriée aux besoins des personnes, des familles et du personnel,
•    Une bonne gestion des ressources humaines,
•    Un dispositif d’évaluations internes et externes.

La direction de l’établissement est engagée, depuis octobre 2012, dans la mise en œuvre d’une démarche qualité.
Le rapport d'évaluation interne a été réalisée début 2013 transmis aux autorités de tarification en avril .
L'évaluation externe a été réalisée sur 3 jours en juin 2013 par un organisme extérieur : le CNEH.

Cette évaluation a mis en évidence 33 points forts (dont 8 majeurs) pour 9 défis à relever (dont aucun majeur).
Les forces majeures de l'établissement sont :
  • Les activités collectives et individuelles et le maintien du lien social
  • La place et la participation des familles, des bénévoles et de l'entourage
  • La prévention des escarres
  • La prévention de la dénutrition et de la déshydratation
  • La formation professionnelle continue des personnels
  • La communication externe
  • La démarche qualité et les suites réservées aux résultats de l'évaluation interne
  • L'adéquation des besoins, priorités et missions avec les objectifs du projet d'établissement

Les défis à relever portaient sur :

  • L'architecture, la qualité et la cohérence des espaces en raison de l'existence de14 chambres doubles et du fait que l'architecture actuelle limite, voire interdit tout projet novateur.
  • La blanchisserie car les normes RABC ne peuvent pas être respectées du fait du matériel en place et des locaux trop exigus.
  • Le circuit du médicament du fait de l'absence de livret thérapeutique et d'une traçabilité médicamenteuse trop globale. Depuis, un travail sur le circuit du médicament est en cours et la commission gériatrique a été mise en place (1ère réunion le 24 février 2014)
  • La prévention des chutes du fait de l'absence de protocole et d'une analyse des causes incomplète.
  • La prévention des infections du fait de l'absence de carnet sanitaire (mis en place depuis), de l'absence de prélèvements sur les fontaines à eau (inclus depuis dans le contrat annuel), de l'absence de protocoles (protocole DASRI mis en place)
  • La prévention de la douleur physique et de la souffrance morale du fait de l'absence de protocole (mis en place depuis) et une psychologue a été recrutée depuis janvier 2014.
  • La gestion administrative et le management RH du fait de l'absence de CHSCT (mis en place depuis octobre 2013), de l'absence de Document Unique (en cours de réalisation) et du recours important aux contractuels lié à un fort taux d'absentéisme.
  • La coopération et les actions en réseau en raison d'une implication au sein de la filière gérontologique peu développée, de mutualisation de compétences spécifiques limitées et d'une ouverture de l'établissement circonscrite au périmètre local.
  • La gestion des risques du fait de l'absence de Document Unique (en cours de réalisation), de l'absence de carnet sanitaire (mis en place depuis), de l'absence de procédure de gestion de crise (travail en cours)